*** NOUVEAU ***

Cette saison 2018-2019, Contre-Temps Danse propose à la Galerie un atelier chorégraphique

mensuel ouvert aux amateurs de tous niveaux et horizons !

« De quoi se compose l’émeute ? De rien et de tout. D’une électricité dégagée peu à peu, d’une flamme subitement jaillie, d’une force qui erre, d’un souffle qui passe. Ce souffle rencontre des têtes qui pensent, des cerveaux qui rêvent, des âmes qui souffrent, des passions qui brûlent, des misères qui hurlent, et les emporte. Où ? Au hasard. À travers l’État, à travers les lois, à travers la prospérité et l’insolence des autres. Les convictions irritées, les enthousiasmes aigris, les indignations émues, […] toute vanité qui croit que la destinée lui a fait faillite ; les malaises, les songes creux, les ambitions entourées d’escarpements ; quiconque espère d’un écroulement une issue ; enfin, au plus bas, la tourbe, cette boue qui prend feu, tels sont les éléments de l’émeute. […]  Cette foule peut être sublimée. Sachons nous servir de ce vaste embrasement des principes et des vertus qui pétille, éclate et frissonne à de certaines heures. Ces pieds-nus, ces bras nus, ces haillons, ces ignorances, ces abjections, ces ténèbres, peuvent être employés à la conquête de l’idéal. Regardez à travers le peuple et vous apercevrez la vérité. […] Ces hommes hérissés qui, dans les jours génésiaques du chaos révolutionnaire, déguenillés, hurlants, farouches, […] que voulaient-ils ? Ils voulaient la fin des oppressions, la fin des tyrannies, la fin du glaive, […] ils la réclamaient […]  le rugissement à la bouche. C’étaient les sauvages, oui ; mais les sauvages de la civilisation. »

"Les Misérables » Victor Hugo

« Et Meute ! » où quand l’insurrection se féminise et porte haut les douceurs d’une émeute autant déterminée qu’apaisée. Demain l’horizon des possibles, quand on en son sein la meute berce jeunes pousses et espoirs ensemencés.

Jessie Menanteau

D1E1BD17-409E-4354-A36D-9396D4B574EE.jpe

©ASSOCIATION CONTRE-TEMPS DANSE

   contretempsdanse@gmail.com